LE SITE AU BANDEAU ROUGE
Fragments, chutes et conséquences.

…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Accéder à la zone abonné.e.s
Dernier livre publié : Village
Commander une Nuit à la demande, écrite à la main pour vous.
Conférence, ateliers d'écriture numérique, rencontre en public, passez par la partie "pro", téléchargez les documents, contactez-moi.
Et pour sonoriser un espace, accueillir une performance, voyez aussi L'aiR Nu !
Dernier texte publié le jeudi 5 décembre 2019 :

Mozart aeternam

4 novembre 2019

Ecouter le Requiem de Mozart est-ce vraiment écouter Mozart ? Incomplet, terminé par d’autres, impossible d’entendre ce qu’il avait en tête en écrivant le début du Lacrimosa, par exemple, dont le manuscrit s’arrête à la huitième mesure. D’autres pages voient des ajouts d’orchestration, le Sanctus est écrit entièrement par Süßmayr, ce qui n’a pas de sens. Comment, humainement, aurait-il pu trouver les notes de Mozart ?

Humainement, oui, mais... machiniquement ? Aujourd’hui des programmes apprennent à écrire, à peindre, à faire de la musique, à partir de corpus gigantesques. Ce qu’ils en font n’est pas programmé de manière classique et préméditée par des humains : ils fabriquent leur propre apprentissage, leur propre connaissance, c’est le machine learning. Avec ce domaine de recherche encore en éclosion, il sera très bientôt possible de demander à un programme d’apprendre le style de Mozart et lui, robot dénué d’émotion, mais aussi de préjugés, de biais et d’ego, s’imprégnera de Mozart et Mozart deviendra sa propre essence de robot, et lui seul pourra alors composer les parties manquantes, véritablement tel Mozart.

On écoutera alors des versions du Requiem comme Mozart aurait pu les écrire s’il n’était pas mort, rendant ainsi le musicien réellement immortel. Interprétations, compositions différentes, le programme sortira une infinité de versions, un Requiem différent et idéal pour chaque humain, qui sera joué une seule fois à sa mort, et oublié ensuite.

lien permanent (0 message)
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi
Pour donner une idée:
il y a 1073 textes publiés sur ce site totalisant près de 3301802 signes, c'est à dire environ 2201 pages imprimées, ce qui se vendrait en livre papier (du beau papier) aux alentours de 88.05 €

Tous les tiroirs

Dernière peinture sur Couleurs-Formes
Toutes les archives, classées par année et par mois.
 
27 novembre 2019 C’était un temps de cabines téléphoniques et de moments perdus. * Nous vivons une époque de libertés si intenses que n’importe qui désormais peut choisir parmi de (...) lire la suite…
informatique (numérique) temps économie
8 novembre 2019 Cet encart dans Le Point d’hier, qui présente un cas particulier de prise de décision algorithmique. Ce cas fait partie d’une série de propositions dans une étude (...) lire la suite…
techno informatique (numérique) philosophie
17 octobre 2019 Malgré plusieurs textes en route, après finalisation de L’Homme heureux je me sens un peu perdu, démuni, vidé. Or ces textes en route existent, bien qu’ils soient (...) lire la suite…
en cours écrire Tanguy Viel
28 juillet 2016 C’est beau la Paix. J’avais envoyé, au concours des Plus Beaux Messages pour la Paix, organisé par mon département d’origine, la Somme 14-18, un petit poème comme (...) lire la suite…
guerre écrire
10 octobre 2019 Je retrouve par hasard dans mon disque dur un vieux fichier .docx, de 2008, contenant un seul paragraphe, un de ces paragraphes qui font très début-de-livre (...) lire la suite…
écrire le souvenir politique écrire
Tout se joue en définitive à un rien : tu meurs de bonne humeur, en prenant le temps, sous un beau soleil de printemps, et l’éternité devient un enchantement ; tu meurs dans la (...) lire la suite…
Jean Prod’hom mort