…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

« lampadaire »

Textes (29)

  • Petits nuages blancs sur fond bleu, par Marc Pautrel

    31 mars 2011
    La nuit durera toujours, il n’y aura pas d’aube, ni demain, ni dans un mois ou dans un an. Vous vivez dans un autre monde, allongé et debout, dormant et courant en même temps, vous êtes passé de l’autre côté, c’est le rêve absolu et permanent, le jour ne se lèvera plus jamais. Le jour ne se lèvera plus jamais parce qu’il est déjà là : le ciel est un vrai ciel complexe, un de ces ciels curieux du Nord, de (...)
  • Re

    14 août 2012
    17 juillet 2012 Les lendemains de retour, ce sentiment de déjà vu, vécu, pensé, dit, retour à ce qui est ici, déjà vu et déjà écrit, toujours déjà. 13 août 2012 Les lampadaires en ont assez, de baisser la tête, la concurrence des étoiles est difficile à supporter, toutes ces sympathies qu'ont les hommes pour ces lucioles lointaines et inutiles, n'éclairant rien du tout, alors qu'eux, les lampadaires, (...)
  • Tiède

    14 février 2011
    14 février 2011 Si les lampadaires avaient des jambes, ils les prendraient à leur cou pour aller éclairer champs de betteraves, de maïs, de petits pois. Eux aussi ont droit, après la chute du soleil, à une chaleur, fut-elle électrique. Mais fort à parier qu'ainsi débranchés, déconnectés du réseau des villes, la chaleur des lampadaires serait naturelle, minérale, essentielle, vivante, poétique. La lueur (...)
  • Veille

    9 avril 2011
    8 avril 2011 6h40, je vois les lampadaires qui montent encore la garde, j'ouvre la fenêtre et leur crie : "éteignez-vous, c'est bon ! Je suis levé et le jour a bleuté les rues ! Éteignez-vous !" 6h41, Tout ce que j'obtiens c'est une fenêtre qui s'allume dans la boîte de l'immeuble d'en face. 10h37 Comme l'écho lointain d'un cri minuscule, devenu syllabe tonitruante. 15h12 La lumière rend les (...)
  • Fin de ’chat’

    16 janvier 2010
    Se connecter tout de suite, là, deux heures du matin, mes copains vont s'éveiller là-bas, aller se coucher ailleurs, ou bien ils travaillent ou, comme moi, la nuit, ils se lèvent, fument une cigarette, écoutent des MP3 l'esprit déjà plein des caractères qu'ils vont envoyer aux autres… Bonheur… L'ordinateur démarre en vibrant, les disques respirent en tournant. On va causer, ça va être bien, on va se (...)
  • Décor L.

    2 février 2013
    1er février 2013 Le meilleur moyen de parler d'un sujet, d'un lieu, reste encore de pratiquer, aiguisé, un plan de coupe. C'est ce que fait Anne Savelli pour Décor Lafayette, paru ce mois-ci chez Inculte. Par exemple. Le Camp des Tartares, XVIIIé siècle, fondation des Grands Magasins, génétique du lieu qui traverse le temps, nous ne sommes ni rue Lafayette, ni boulevard Haussmann, voilà comment (...)
  • Partie III. 3.

    7 décembre 2012
    Un réseau Wifi, c'est souvent un nuage trop étiré, vide de la pluie qu'on espérait, tirée trop loin en avant de nous par un oiseau migrateur qui tourne entre quatre murs porteurs de nouveaux effondrements. La nuit les voix qui se mélangent disent des chansons qui sont tremblées par le halo d'un réverbère.
  • il y a (9)

    17 mai 2013
    étrange affaire que d'entrer dans un train, une rame de métro, un autobus et de ne pas dire bonjour ni à la cantonade ni à ses voisins de banquette ni même aux corps que l'on touche contre lesquels on s'appuie aucun bonjour, aucun regard aucune caresse, aucun baiser rien que l'indifférence que le métal a pour le métal une tête à facettes aussi qui plusieurs fois par jour présente un miroir différent à (...)
  • Nuages

    3 juin 2014
    29 mai 2014 Et les nuages, ces sombres violets qui se découpent sur des bleu gris plus clairs, effilochés en pluie, qu'Hubert Reeves pointe du doigt et commente, interrompant doucement la conversation pour la reprendre aussitôt, alors que nous roulons sur l'A10 à 138 km/h bloqués sur le cruise control de la Peugeot 3008, Cyril Rayer, ancien étudiant en anthropologie, au volant, pour l'association (...)
  • Roussos philosophie

    29 janvier 2015
    27 janvier 2014 Un soir doux comme un coucher de lampadaires sur une station électrique. * Entendu dans Les nouveaux chemins de la connaissance [1], qu'il existe environ 400 limitations à la liberté d'expression en France, la démocratie la plus répressive au monde sur ce plan, et que les mots "liberté d'expression", concernent en réalité, strictement et juridiquement, les limitations à la liberté (...)

0 | 10 | 20