…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Google venin

mise en ligne : mardi 20 février 2018

16 février 2018

Je suis certain que Google, enfin, Inbox, je l’ai vu, ce que je veux dire c’est que j’ai bien vu ça. Je tape le mail de quelqu’un à qui je n’ai jamais écrit et qui ne m’a jamais écrit, nous ne sommes pas en contact par ailleurs, aucun réseau social, rien — c’est à dire que Google n’a pas pu acheter le fait qu’on se connaisse à personne. Je tape son adresse mail et quand j’ai terminé de la taper, elle est surlignée d’une couleur et si la personne existe sur Google Plus je vois sa photo. Un mail non-Google, pareil. Orange, Free, n’importe, le mail est ainsi marqué. Alors j’essaie avec un mail avec une erreur, une faute dans le prénom, et là rien ne se colore, ça reste gris. Alors que ça pourrait être un mail tout à fait existant. Donc que fait Google à ce moment ? Comment est-ce que Google connaît ce mail non-Gmail à qui j’écris pour la première fois ? On devine, on devine, mais pourquoi et comment précisément ? Et cela sans céder à la paranoïa ni à la panique.
Google savait que j’en viendrais à connaître cette personne et à lui envoyer un mail. Google savait mon avenir.

*

Le mamba : son venin est trop toxique pour ne servir qu’à tuer : il permet de préparer la digestion en amollissant la chair. Les mambas verts des forêts humides du Congo sont pratiquement invisibles dans les feuillages où ils se suspendent. S’ils vivent dans les rochers aux abords des forêts ils sont plutôt noirs, toujours invisibles, et se déplacent à quinze kilomètres par heure, plus de vingt parfois [1]. Le mamba mesure entre 2 et 4 mètres.

Mais l’on apprend que Le venin de mamba noir, un des serpents les plus répandus en Afrique, contient des toxines antidouleur (RFI, 4/10/2010).

Le dendroaspis polylepis améliore mon expérience utilisateur et je ne sais plus si je dois courir ou le prendre dans mes bras.

*

Pour le moment les abeilles mécaniques tournaient autour des flux de conscience, sur le ciel se dessinait, plus brillante qu’aux Temps de Lumière, la Voie Lactée, enfin libre. Dans les ruches sèches, quelque chose manquait : l’eau courante des pensées. Les derniers Allongés, sous les restes de lumière des dernières étoiles, expiraient. L’Univers finissait son expansion, bientôt, il s’arrêterait. L’énergie serait un souvenir sans éclat, et tout irait bien.

Mots-clés

google   fiction   campagne   mort   Asnières-sur-Seine  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi