…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Tentative d’épuisement de BFM TV, 2

mise en ligne : jeudi 22 mars 2018

20 mars 2018
11:06
Sarkozy en garde à vue
salue la foule et sourit
il est heureux
il a le teint bronzé
et puis soudain son visage est bas
il semble ailleurs tout d’un coup
plus du tout dans le coup
entouré de proches
gardes du corps ou proches cousins
Carla Bruni porte des lunettes fumées

Elkrief Ruth est seule sur la vignette
cela veut dire qu’hier elle a triomphé de Martinez le syndicaliste à l’air mauvais
elle l’a éliminé et reste seule triomphante sur la vignette au bout du bandeau

Un spécialiste vient parler
au moment où Nicolas Sarkozy vient de retrouver le sourire
"Financement Lybien : 5 ans d’enquête"

Sarah-Lou Cohen reprend du service aujourd’hui pas le choix
Ziad Takiedine, lui, décide de rentrer à l’arrière d’une voiture type SUV
il pleut et on ne sait pas qui conduit
Ziad Takiedine est assis dans un fauteuil ancien à tissu à fleurs dans un salon

En garde à vue à Nanterre, c’est Nicolas Sarkozy (initiales NS comme Non-Stop l’émission de BFM-TV qui nous le montre)
il a le dos de la main poilu — gros plan — c’est Ziad Takiedine
et une cravate bleue

banderoles flottant au-dessus et autour de Nicolas Sarkozy
"Nicolas Sarkozy Président" brandit la foule
on dirait qu’il va être élu, c’est sûr
quelle belle campagne on voit là
les futurs ministres sont radieux
c’est loin la Libye
et soudain si proche

Cinq ans d’enquête
il est "11:10 direct"

En boucle les mains serrées par Nicolas Sarkozy radieux
les sourires les banderoles les slogans de campagne imprimés sur affiches et drapeaux
encadrée soudain l’envoyée spéciale
et son sourire ironique devant le portillon du parti "LR"
et puis son visage défait quand elle a le retour image et qu’elle peut parler

Michèle Tarbot est députée ou sénatrice
elle est à l’intérieur suivie par une caméra et parle par-dessus son épaule
elle est soudain bloquée devant une porte qui refuse de s’ouvrir

le vent dans le cheveux de l’envoyée spéciale dehors

Nicolas Sarkozy salue toujours la foule
rien ne l’atteint
quelle détermination à l’écran
il ne comprend pas ce qui se passe ou bien se moque de tout ça
parce qu’il sait qu’il va gagner
il est toujours en campagne le sera toujours
toujours vainqueur

La caméra suit toujours la députée qui ne peut toujours pas passer la porte
et qui parle par-dessus son épaule

Parfois on ne s’y attend pas, Nicolas Sarkozy est sombre
son visage défait, vieilli, il ne sait plus trop où il va
comme s’il savait que quelque chose allait arriver
une sombre prémonition a dû s’emparer de lui

Et puis l’instant d’après il retrouve le sourire
il repart aussitôt en campagne plus jeune et fort que jamais
son teint brillant bronzé et tous ceux et toutes celles qui le suivent
quel allant !

Carla Bruni quant à elle reste indéchiffrable derrière ses lunettes fumées

Et Ruth Elkrief en bas de l’ecran revient triomphante de Martinez
désormais seule plus souriante que jamais elle aussi
le mauvais mauvais syndicaliste a été défait

Sarkozy salue encore la foule
il ne s’en lasse pas
il sait vraiment faire ça bien
c’est son truc on le sent

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi