…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Tentative d’épuisement de BFM TV, 12

mise en ligne : jeudi 31 mai 2018

6 avril 2018
18:21

SNCF : le bras de fer continue
Yvan Attal, ou alors il lui ressemble
répond aux micros colorés des envoyé.e.s spécifiques
de tant et tant de chaînes et radios

qui ?
aucune idée, suis trop loin de l’écran

Mais sur le plateau
deux porteurs de lunettes originales s’affrontent
l’un avec barbe — toutefois pas au niveau d’Edouard Philippe
(le Premier Ministre qui a la Première Barbe de France)
l’autre avec moustache — fine ou plate
entre Salvatore Dali et Edwy Plenel
Un troisième est détendu — cravate cheveux secs
il tourne du stylo un coude sur la table
(non mais l’arrogance ?)
et écoute les deux comme si de rien
rien d’important
rien ne changera
derrière lui, dans le décor
des lettres encadrés dans des rectangles verticaux
indéchiffrables
quelques lettres
façon cartes dans Des chiffres et des lettres
R - Y
une caméra tourne maintenant dans une salle immense
table ronde de micros et attablé.e.s partout
tout autour
et le vide au milieu si grand
et la caméra tourne
T-O-R-Y
et au plateau
S-T-O-R-Y
c’était en cinq lettres
la fameuse story
le type qui joue du stylo
n’est autre que : Olivier Truchot
(souvenez-vous)

"Facs : la sélection ne passe pas"
un tag graffité coloré :
"nous ne voulons pas le pouvoir
nous voulons pouvoir"

drôle de tag si je puis me permettre
bourgeois à mon goût
façon quand on veut on peut
mais merde à la fin
les jeunes, quoi, enfin, oh
Enfin, c’est un tag choisi par BFM
j’ai pas vu les autres
passons

Météo maintenant
non, c’est carte de France des facs bloquées
l’envoyée spéciale au micro bleu marqué
porte un pull à carreaux
Olivier Truchot nous raconte donc la story
il invite des gens en fait
qui la raconte à sa place
quel art
avec ses mots à lui
n’en doutons pas

Maelys : la version de Lelandais
une caméra rase le sol de pelouse
caméra-tondeuse façon Evil dead
s’approche de bidons bleus
la montagne
la brume dans les pins
les photos
le T-shirt blanc
le Super U
(?)
une grotte
un T-shirt
la "version de Lelandais"
en T-shirt blanc
ses "explications"
en gros plan sur la photo
pour lui tirer les vers du nez
c’est Truchot qui conte la story
c’est son invité
lui aussi essaye la petite pousse poilue de barbouille de quelques jours
mais franchement
Edouard Philippe si haut
imprenable à ce jeu

négociations SNCF : le statu quo
un Garçon Boucher répond au micro trottoir
ou lui ressemble fort
micros colorés
écharpes bleu derrière
envoyée spéciale en tailleur gris
cheveux blonds façon Betty Draper
retour au plateau
la story, la story
est-ce que tout ça est la même histoire ?
c’est avant-gardiste un peu trop pour moi

Jean-Vincent Placé
pas la place de tout écrire
d’ailleurs j’ai pas pu lire la fin
placé en garde à vue ?
ou sous contrôle judiciaire
on s’amuse à la titraille sur BFM je vois...

"Higelin, mort d’un pionnier du rock"
une virgule ici, attention, pas les deux points impératifs

détail de ses aveux en chemisier fleuri
gros plan sur des visages masculins poilus
de plus en plus près
qui c’est ?
trop près
consonne S
consonne T
voyelle O
consonne R
voyelle Y
Truchot ! Olivier Truchot.

Puis
un avocat ou spécialiste droit de BFM
parle en veste noire et chemise bleu à motifs marins
ou fleurs géantes je ne sais
selfie en voiture
de Lelandais ? Je ne le reconnais jamais
et d’ailleurs pourquoi le devrais-je ?
pourquoi BFM soudain me donne cette connaissance ?

Truchot pointe du stylo la journaliste
je suppose journaliste parce qu’elle a aussi un stylo en main
et que ça fait très journaliste
tandis que l’autre serait avocat ou juriste
il la pointe du stylo
c’est elle l’accusée
elle doit défendre
sa
STORY !

micro orange vif
face Sanseverino pas content sur un marché
ou qui est-ce ?

le calendrier de grève

"SNCF : le bras de fer continue"
les deux points forcément

ça cravate
ça grisonne
ça mâle-blanc
c’est la France pas de doute !
la Nation Française !
"SNCF : la stratégie Macron"
la caméra tourne autour de la grande salle au cœur vide
et c’est la
pub

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi