…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Sortie de Village

mise en ligne : lundi 23 septembre 2019

22 août 2018

Ce jour Village sort en librairie, lire la présentation de Guillaume Vissac sur le site de publie.net, grand merci à lui, Christine Jeanney pour le travail éditorial et Roxane Lecomte pour la maquette et la très belle couverture. Merci aux lectrices et lecteurs de la première heure, ayant reçu le livre cet été m’ayant envoyé un petit mot et relayé la sortie du livre. Cette page sera mise à jour régulièrement selon l’actualité qui se présentera autour du livre.

Le livre — commandez-le après de votre libraire adoré.

23 septembre 2019 :
Une lecture d’Ahmed Slama, sur La Cause Littéraire :

Attardons-nous sur la couverture et qui, je trouve, recoupe avec une subtilité certaine la matière même du roman ; avec ces lignes, ces ondulations et qui traversent toute la surface d’une sorte de carte formant ici ou là des figures. Il va de même pour Village, le roman, car au fil des pages c’est un réseau singulier qui se tisse dans et par l’écriture de Joachim Séné et dont les contours se découvrent parcelle par parcelle.

3 septembre 2018 :
Ouverture de cette page aux commentaires façon Livre d’Or : vos retours de lectures sont les bienvenus, en cliquant sur Répondre à l’article, n’hésitez après votre nom, à indiquer entre parenthèses votre métier, un petit côté liste électorale, et par curiosité ça me plairait bien de savoir.

22 août 2018 :
Une lecture proposée par Emmanuelle Lescouët. Extrait :

Tout le texte est d’une douceur infinie pour ces souvenirs, ces moments marquants qui nous sont confiés. Un brin nostalgique, pourtant honnête : ce n’était rien mais c’était important. Blog Emma Lit.

Un extrait choisi par Solange Vissac.

7 septembre 2018 :
Une analyse détaillée de Michel Brosseau sur son site. Extrait :

Récit ancré dans le lieu et la mémoire, mais aussi sortie de l’enfance. Et, comme pour beaucoup d’entre nous, sortir de l’enfance c’est aller vers la ville. Une ville qui n’est encore que représentation et expérience fugace, mais qu’on sait nécessaire de rejoindre.

12 septembre 2018 :
Une lecture de Pierre Ménard sur son Liminaire

C’est un parcours, raconter le lieu d’où l’on vient, où l’on a vécu, son enfance au village, en décrire les habitants et leurs histoires, leurs secrets et leurs trésors, les rues et les rituels, les jardins et l’odeur de la terre, les souvenirs et ceux qu’on a perdus pour pouvoir prendre enfin distance avec cet endroit, avec ce temps là, révolu où l’on rêvait à la ville et le voir alors apparaître à l’envers, dans la forme du Village figée par les mots, le langage, dans une perspective inversée, c’est alors « comme se réveiller d’un rêve qui réveille en sursaut dans un autre rêve. »

12 octobre 2018 :
Dans l’émission Paludes 879 du vendredi 12 octobre 2018 sur Radio Campus Lille, par Nikola.

Il y a une incursion dans ce passé lointain, [Joachim Séné] effectue un retour dans les lieux de l’enfance, qui ne sont pas que géographiques mais aussi historiques et qui nous amènent à retrouver toutes ces émotions que nous connaissions et qui nous paraissaient si évidentes et si simples lorsque nous étions connectés avec elles, et qu’il faut, par la trame de l’écriture retrouver, restituer.

 

22 octobre 2018 :

J’ai pu lire Village à la librairie La Terrasse de Gutenberg le 5 octobre 2018, pour les Dix Ans de Publie.net, Anne Savelli et Virginie Gautier lisaient également, Guillaume Vissac et Philippe Aigrain ont parlé de la maison d’édition.
Lu également à Poitiers pendant le festival Avant-Bruits de langue le 18 octobre. Il y avait aussi mes éditeurs, Les Editions de L’Attente, Marie Cosnay, Sophie Coiffier, Claire Dutrait.
Et à Argenteuil, invité par François Bon, aux côtés de Hélène Gaudy & Xavier Mussat, Marin Fouqué, Laura Vazquez, Pierre Ménard et Charles Robinson, le 20 octobre (extraits).

Photo : RL.

Mots-clés

lire   pub  

11 Messages de forum

  • "un effet hypnotique" 4 septembre 2018 17:23, par Virginie Tahar (professeur Lettres Modernes UPEM)

    L’écriture tout en subtilités a sur moi un effet hypnotique (qui me rappelle vaguement Un homme qui dort) et la réflexion sur ce qui distingue village et ville a beaucoup nourri ma réflexion sur le sujet.

    Répondre à ce message

  • des "instants doux et sans doute universels" 4 septembre 2018 17:24, par Hélène Manuelian (directrice Lettres Modernes, UCP)

    Je l’ai lu avec beaucoup de bonheur au début de l’été, il m’a plongée dans des souvenirs proches des miens pourtant bien plus urbains… Merci pour ces instants doux et sans doute universels.

    Répondre à ce message

  • Village 4 septembre 2018 17:26, par Philippe Diaz (bibliothécaire)

    Magnifique !

    Répondre à ce message

  • Touchant 5 septembre 2018 15:38, par Delphine Leclerq (Assistante maternelle)

    Un superbe livre, très touchant.

    Répondre à ce message

  • Sortie de Village 6 septembre 2018 18:19, par Paul Séné

    Je n’ai pu lire que lentement pour mieux savourer cette écriture dense, complexe pourtant fluide et élégante. Le récit à la deuxième personne crée un lien singulier et émouvant entre le narrateur et le petit garçon. Souvenirs ou fiction ? Est-ce lui même que le narrateur tutoie ? Nous le saurons à la fin. Joachim Séné se défend d’avoir écrit un livre de souvenirs, mais est-ce l’avis du petit garçon qui découvre ce village qu’il me semble connaître ? Souvenirs ou fiction, l’écriture somptueuse nous emporte ailleurs, dans une grande histoire. C’est le rôle de l’écrivain.

    Répondre à ce message

  • L’enfance, la Picardie 7 septembre 2018 09:00, par Lucien Suel (auteur, jardinier)

    Dès le début de son beau livre "Village", Joachim Séné annonce le programme : « pas de nostalgie, mais une affectueuse mélancolie ». Effectivement, il s’y tient et c’est un grand plaisir de lecture. Une enfance en Picardie. Une écriture précise et retenue.

    Répondre à ce message

  • Sortie de Village 7 septembre 2018 09:32, par Michel Brosseau

    Beau. Qui vibre et chante.

    Voir en ligne : Village

    Répondre à ce message

  • magnifique "Village". 12 septembre 2018 09:03, par Anne-Sophie Barreau

    La phrase, telle une partition au rythme entêtant, qui immédiatement embarque sur les terres arpentées par "l’enfant discret d’un village isolé".

    Voir en ligne : @asbarreau

    Répondre à ce message

  • Attente 17 septembre 2018 11:18, par Leslie Kaplan

    J’ai lu Village, c’est un livre qui reste dans la tête…On y attrape quelque chose de l’enfance, et c’est difficile à définir QUOI, ce qui est très bien. Une sorte de flou (décrit très précisément), d’état d’attente, de semi-rêve, de douceur…On est loin, très loin, mais loin et proche sont des catégories à la fois géographiques et intimes…Il y a une sorte de tranquillité amicale avec le monde, un suspens, mais… « Tu t’endors, je m’éveille », et on va vers quoi ?

    Voir en ligne : lesliekaplan.net

    Répondre à ce message

  • Très, très beau livre 17 septembre 2018 15:28, par Antonin Crenn

    J’ai revu les champs de betteraves de mes (longues) vacances d’enfant, dans l’Aisne. Un paysage dont je ne peux pas dire que je l’aime, mais qui existe, et c’est déjà beaucoup.

    Voir en ligne : @antonincrenn

    Répondre à ce message

  • L’émotion pure 16 octobre 2018 19:22, par Nikola

    L’émotion pure de ce rapport au lieu de l’enfance avec tout ce que ça peut avoir de géographique ou de temporel.

    Voir en ligne : Paludes, Radio campus Lille

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi