…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Ciels jetés

mise en ligne : dimanche 2 décembre 2018

27 novembre 2018

Dans les villes passagères, on a jeté les éviers cassés et les vieux ciels.
On veut du neuf, on est prêt à tout foutre en l’air pour ça.
Il ne restera plus que vos vieilles portes donnant sur rien.
Et on remplacera l’avenir par des escaliers désalignés
et les immeubles seront troués pour faire courant d’air.
On passera à travers les numéros pour métamorphoser en ville nouvelle ce qui est mort.
On priera les nuages que la nouvelle ville ne brutalise pas autant que l’autre.
On ne se retournera pas.
On partira, finalement, peut-être.

 

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi