…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Organisation peur

mise en ligne : mercredi 3 avril 2019

21 mars 2019

Ce que j’écrivais pour "l’acte 14", se confirme pour "l’acte 19", que le manque d’organisation, de centralisation des revendications ressemble de plus en plus à une erreur, une impasse, et toutes les belles choses à organiser qui ont pu se faire localement, ponctuellement, dans des Assemblées, a été comme court-circuité par la peur d’un retour au même, au même que l’on combat : parti, élite, programme. Or ces trois fonctions ne sont-elles pas aussi des clés de la contre-offensive à mener ? Un parti, des élites intellectuelles pour déconstruire, repenser, un programme qui mobilise une base plus large ? La masse n’est pas tout, voire même si elle n’est que masse, moi, elle m’inquiète, la foule, le mouvement de foule, l’onde de choc dans une foule et les corps-particules qui suivent, réagissent, sans libre-arbitre. Cependant, toute organisation n’est-elle pas, autrement, inquiétante ?

Je connais mal Alain Badiou, je me risque tout de même à citer un extrait de ce qu’il écrit dans Le Media, ou plutôt des extraits cités par @pat7boy. Tout en me disant qu’il fait peut-être aussi la même erreur que je dénonçais ici à savoir parler du "mouvement" comme d’un "parti" ?

Quel autre mouvement ? Quelle grève générale ? Quelles organisations ? Toujours du mal à voir ce qui va naître de ce mouvement...

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi