…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Surveillance des textes

mise en ligne : samedi 12 octobre 2019

10 octobre 2019

Je retrouve par hasard dans mon disque dur un vieux fichier .docx, de 2008 [1], contenant un seul paragraphe, un de ces paragraphes qui font très début-de-livre comme j’avais l’habitude d’en faire, ayant une grande idée qui une fois à l’épreuve s’épuisait en moins d’une page, donc — ça m’arrive encore — un paragraphe que je relis plus de 11 ans après et je ne reconnais pas cette écriture : ça n’est pas moi. Pas mon moi de maintenant, mais sans doute mon moi de 2008. Je vois des images cependant, des images que j’ai voulu mettre dans cette courte fiction. Je revois, en lisant, les images sources, les souvenirs qui mènent à cette scène refabriquée, fiction, donc un processus est encore là, en moi, qui peut se rapprocher de celui de 2008. Pourrais-je, aujourd’hui, reprendre ce texte et le prolonger ? Et à quoi bon ? C’est un texte qui vient avant l’écriture de Village, il serait ce texte qui pourrait s’appeler Maison, sorte de préquelle mémorielle.

*

Mardi, le modèle de surveillance/récompense qui se met en place en Chine fait saliver d’autres psychopathes [2], notons ceci dans un fichier extreme_droite.txt :

La nation tout entière doit se mobiliser et agir face à l’hydre islamiste.[...] Une société de vigilance. Voilà ce qu’il nous revient de bâtir. Savoir repérer au travail, à l’école, les relâchements, les déviations. Cela commence par vous, fonctionnaires, serviteurs de l’État.
E. Macron, 8 octobre 2019.

[1] donc du temps où j’avais un PC-Windows avec une licence MS-Word, avant le temps du Mac et de Pages qui est déjà un temps avant celui de maintenant où je suis revenu au PC-Windows mais avec OpenOffice et j’espère installer Ubuntu un jour si j’en ai la force.

[2] Le psychopathe est une personne souffrant d’un important trouble du comportement. Ce trouble se traduit par un comportement fortement anti-social. Il agit de manière très impulsive, dans le but de « détruire » psychologiquement et/ou physiquement l’individu. Ce comportement destructeur n’entraîne chez le psychopathe aucun sentiment de culpabilité. On compte près de 3% des hommes et 1% des femmes, touchés par la psychopathie. Cette pathologie peut s’exprimer à des degrés très différents, et pouvant mener jusqu’à la réalisation d’actes criminels.
Parmi les symptômes de la psychopathie on relève : l’indifférence, l’irresponsabilité, l’absence de culpabilité, et les comportements asociaux avec autrui(source).

Mots-clés

écrire   politique   écrire le souvenir  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi