…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Plus sans

mise en ligne : samedi 30 octobre 2010

29 octobre 2010

Deux semaines que j’ai envoyé Sans à François Bon, pour en réalité arrêter les corrections incessantes que je menais, petitement, depuis trois mois. Jamais inutiles, mais à force, si, peut-être, de plus en plus. Et j’ai bien fait car depuis, deux textes sont venus, de suite après. Deux formes plus précisément, dont les contours changent mais me permettent de savoir que j’écris l’une, ou l’autre, un peu l’idée d’être “embarqué dans une affaire”, deux en fait. Pas savoir vraiment où je vais, mais savoir, peu ou prou, avec quel moyen de locomotion : la forme pressentie, la contrainte devinée…

Mots-clés

publication   écrire   en cours  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi