…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Papier ou électronique ?

mise en ligne : lundi 20 décembre 2010

20 décembre 2010

Il y a des moments où le combat papier contre électronique, si l’on veut qu’il en soit un et peut-être le veut-on alors que le soir grisâtre fait ressembler ce lundi banlieusard de début de vacances à un dimanche de veille de reprise, prend une tournure plus subtile que ce que l’on aurait pu croire.

Par exemple, celui où, devant repousser de deux jours le départ en vacances (chalet cosy dans décor blanchâtre, au bord d’un lac gelé qu’on espère visible depuis sa fenêtre de chambre, lac qu’on tentera de faire trembler sous le ciel bleu autobronzant), je regrette d’avoir choisi la fine Sony et ses 247 livres à London Orbital, pour glisser dans la valise car plus légère (comparée au format valise et poids enclume de l’autre), mais impossible à retrouver entre les paires de chaussettes et les T-shirts manches longues, alors que l’édition Inculte aurait tout de suite écrasé sans merci ma main fouillant les vêtements et m’aurait permis de reprendre immédiatement ma lecture où j’en étais (bien que d’un seul bras).

(Ce que je peux faire sans même fouiller la valise dans le cas présent.)

Au-dessus d’un tunnel de la M25, dans l’Essex

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi