…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Entre

mise en ligne : samedi 8 janvier 2011

6 janvier 2011

Entre deux déplacements de l’aiguille des secondes, quelle heure est-il ? Le temps existe-t-il alors ? Sans doute plus que lorsque, fixe, on ne sait si elle va repartir. Combien de basculements se produisent dans ces moments entre ? Combien de flocons tombés ? Combien de lettres inscrites sur les écrans ? Combien de questions posées ? Combien de destins à l’embranchement, là où il existe un entre deux routes, là qui est ni l’une ni l’autre des routes, plutôt les deux à la fois. Parfois penser, comme adolescent l’on pensait, au monde si vaste, aux humains si nombreux, aux faits et gestes si innombrables, à ces combinaisons folles, aux univers parallèles identiques au notre à un infime détail près : le cadran de ma montre serait blanc et non noir, les fraises ne seraient pas comestibles, un des peupliers de la pâture voisine aurait une feuille en moins au sommet, les passages piétons seraient représentés par des pois blancs ; se dire l’infini des combinaisons présent dans nos esprits encore plus grand que l’univers.

 
 
 
…Elle est née des caprices / Pommes d’or, pêches de diamant…

Mots-clés

paradoxe   temps  

2 Messages de forum

  • Entre 8 janvier 2011 08:15, par Petite racine

    Est-ce que le possible console du probable ?

    • Entre 8 janvier 2011 14:57, par JS

      oui sans hésitation (le possible, et son actualisation)

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi