…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Au bout

mise en ligne : vendredi 11 février 2011

9 février 2011

Je vous ai vu charrier vos propres corps dans les lagunes enfumées des néons.

J’ai deviné vos ébats sous le froissé des sommeils.

Quand le temps a bousculé vos toux, j’ai vu le coude de la raison sous le pli de ma chemise usée.

Quand le cri eut fini d’user la faïence et la fonte, la colère retomba.

Je vous ai vu découper vos livres sous le crépitement d’un feu invisible.

Je vous ai vu coller des mots contre la peau de souvenirs pas encore faits.

Et puis j’ai attendu votre voix au bord de la verte vanité, et la couleur de nuit a embrassé ce rêve.

Jusqu’au bout.

Mots-clés

rêve   ville   nuit  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi