…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Cliché

mise en ligne : mercredi 23 février 2011

21 février 2011

D’un en-cours.

Écriture du cliché et écriture du souvenir (d’enfance). Le cliché comme construction du monde, une évidence telle que l’est où le soleil se lève blanc et froid, face à l’orange chaleur ouest du soir, genre de connaissances pourtant cardinales dans le village d’un pays plat, où il faut bien grandir.

Non pas l’éclat rare jailli de l’innommable, mais le pesant cliché du bien réel présent, ce cliché d’évidence narcotique, ce froid venu de l’est où le soleil se lève blanc avant de se coucher orange dans la chaleur ouest du soir, non pas l’inexprimé patiemment malaxé mais la brutalité sèche du village d’un pays plat, où il faut bien grandir.

L’importance vitale d’un soleil blanc d’est qui s’endort orange à l’ouest du jour, pour commencer peut-être à "comprendre ce qui nous entoure" ?

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi