…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Neuf

mise en ligne : mercredi 9 mars 2011

Cornaline a vite compris l’usage qu’elle pouvait faire de sa nouvelle dent : ronger du pain à toute vitesse. Elle palpe avec espoir le début d’émail qui pointe sous la gencive et compte : "a da, a da" ; "un deux, un deux", et le soir dans son petit lit elle continue ce compte, je l’entends le murmurer pour s’endormir il va jusqu’à 807, accompagné sans doute dans le rêve qui suit, d’un monceau de quignons de pain à grignoter de ces nombreuses dents. Dois-je lui briser ses illusions et lui révéler le nombre exact de dents qu’elle aura, perdra, aura de nouveau et que la vie n’est pas toujours un quignon de pain ?

Pire que le coup de fil du dimanche à la belle-mère, aujourd’hui nous disposons de Skype.

Je me sens parfois comme le neuvième bit de l’octet.

Mots-clés

informatique (numérique)   807   temps  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi