…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Carré de ciel

mise en ligne : samedi 14 novembre 2009

Le carré de ciel s’embellit de bleu
Ça semble irréel mais le couloir gronde
Du pas des gardiens du nœud de leurs clefs
Tout à l’heure je sors pour ma seule visite

Comme on coupe le son qu’on claque une porte
Ce fut facile de m’enfermer
Lésé de mes comptes coupé du monde
À la télé qu’est-ce qu’on raconte
Seul mon ami me rend visite
Je vois le monde par ses seuls yeux
Je lui dois de m’en sortir
Pour le serrer dans mes bras

Tout est soudain imprévisible
Serais-je longtemps inéligible
Quel regard aura mon fils sur ça
Quand il en héritera

Les huissiers ont saisi ma villa mon A8
Ma femme et mon fils sont tous deux partis
Ne reviendront pas c’est ce qu’on me dit
Je ne vois plus que mon meilleur ami

Les témoins les juges les procureurs
Passent et repassent devant moi
Il reste la haine et la rancœur
Pour tenir le coup pas le choix
Mon ami ne vient plus me voir
Mon avenir est un long couloir
Privé de toute lumière
La liberté fuit loin de moi

Prêt à tout pour m’innocenter
Y compris si je dois trahir
Quel regard aura mon fils sur ça
Quand il en héritera

J’ai tout perdu j’ai même menti
Accusé mon meilleur ami
Pour mieux pouvoir m’en sortir
Mon innocence m’a coûté cher
Je suis ruiné mais surtout
Le remord ronge toutes mes nuits
Que pensera mon fils de ça
Quand il en héritera

Carré de ciel
Paroles : (c) 2007 - Joachim Séné
Musique : (c) 2007 - Oncle Œdipe

Live au Festival Rock de Montmagny :

Mots-clés

Oncle Œdipe  

3 Messages de forum

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi