…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Brosseau, Mathieu. L’espèce.

mise en ligne : mardi 5 avril 2011

Page 40

Ton corps,

Un instant, les yeux fermés,
Le corps fermé à toute attente,
Les nerfs vérifiés,
L'absence prend la forme
D'un corps,
On l'appelle
C'est une révélation pour l'être.

Et s'il faut la dire,
Contre toute attente,

Et s'il fallait la contredire,
Dans l'attente de la vision,

L'honneur de voir et
Rats et pièces,
Et chats et monnaies d'échanges,
Il n'y en a plus,
Et s'il me fallait crier en rêve,
Contre toute mort apparente,
Ce rêve répétitif qui m'aplatit,
En corps mort, boule de mouillage,

Dans ce corps qui me témoigne,
Dans ce corps qui m'immobilise,
Dans cette espèce de corps qui me date
Et me contrefait,

Je suis une contrefaction,
Une putrifiction, faction de soi-même, trouble, trouble dans la mare,
De moi-même, c'est à dire
Une situation,
Ils m'ont dit que j'étais une situation,
Une saturaction, un axe blême,
Un blême ressort de l'être en sa demeure

Mathieu Brosseau. L’espèce, Mots Tessons, 2009.

Mots-clés

corps   Mathieu Brosseau  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi