…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Fuite

mise en ligne : jeudi 7 avril 2011

5 avril 2011

Et si nous étions tous des prisonniers d’opinions, doutant peu à peu, avec l’âge et les discours entendus, de la pureté de nos vœux ?

Tous retenus contre notre cœur dans une idéologie contraire à, et notre nature, et notre réflexion, tous retenus et raisonnés, dès le plus jeune âge, doutant des fondations devinées de l’édifice à construire.

Détenus tombés amoureux des murs.

*

Murs de morues séchées pendues aux tombes nues d’étés.

Rire con, à orifice né du vin, si on t’a fondé, dès le temps d’août, âge épluché des saisons tenues, pour d’élection trôner à rut traînant, à traire nos gigots diurnes en chœur trop conçu, tu en soute.

Œufs sondés repus, dalle sud tentante, ours à ski laid et gagé avec, peu à peu, tant (d’où ?, sont ni pions d’eau de rien) nos prises, toutes, soins ténus. On cite.

*

Pourquoi pas.

Mots-clés

contrainte (OuLiPo)   liberté   politique   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi