…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Mémoire

mise en ligne : samedi 4 juin 2011

3 juin 2011

Pourquoi ça ne s’oublie pas, de savoir faire du vélo ?

C’est comme conduire, on oublie pas. Ni faire du cheval, quand on a appris. Mais la théorie des groupes, pourquoi on l’oublie ? Il me parait pourtant plus essentiel de connaître la théorie des groupes que de savoir faire du cheval, quoique j’ai oublié la première et ne sais pas monter.

Tout ce que le corps apprend, ne s’oublie pas.

Alors : est-ce qu’on apprendra les mathématiques et la grammaire avec le corps ? J’imagine, avec une Wii, ses manettes et sa balance, apprendre l’homomorphisme de groupe, et le retenir, enfin.

Mots-clés

temps   paradoxe   corps   écrire le souvenir  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi