…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Raccord

mise en ligne : vendredi 24 juin 2011

22 juin 2011

Sur le trottoir d’en face, disqueuse et marteau-piqueur ne font qu’une bouchée du trottoir et des pierres prises dans le bitume. Il s’agit de faire passer des tuyaux, de relier une maison à un réseau quelconque, câbles ou tubes, il faut brancher. Le matin ça cisaille, creuse et déblaie, ça résonne contre les immeubles de la rue et, dans les immeubles, dans les appartements, jusqu’au fond des placards, des crânes. Les pierres sont posées devant le trou créé, plus ou moins dans l’ordre dans lequel on les a vu la veille encore. Et puis le soir même, quand la connexion est bien opérée, les ouvriers reposent une à une les pierres, dans un assemblage qui comble, façon puzzle, l’espace qui avait été ouvert.

Mots-clés

écrire   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi