…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

S’échappe

mise en ligne : jeudi 28 juillet 2011

23 juillet 2011, 27 juillet 2011

Écouter une chanson dix ans après l’avoir découverte, dix ans après en avoir ressenti la mélancolie profonde, en avoir parcouru les trajets tristes le long de voies ferroviaires désertées des arbres, sous des crépuscules noyés, des ciels d’encre.

À côté, se sentir emporté dans un semblable spleen par une chanson récemment découverte, dans un registre proche, et se dire qu’il faudra donc dix ans pour goûter pleinement au sombre qu’elle porte et, peut-être alors, comprendre quelque chose du monde autour.

Et deviner que quelque chose du monde refuse de se laisser prendre comme ça, les mains ne sont pas aussi délicates qu’en notre souvenir et parfois le soleil couchant ne veut pas être photographié, quelque chose, du sens, malgré nos tentatives répétées, persiste à s’échapper.

Mots-clés

train   distance   neige, froid   musique  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi