…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Surface

mise en ligne : mardi 13 décembre 2011

10 décembre 2011

Grande surface et son étage de parking aérien, mirador plat d’une ville que l’on voit derrière les barres HLM. 

Ciel gris, du vent, on courbe le dos pour avancer, même si c’est sans effet réel contre le froid.

*

À l’intérieur, le courant d’air est plus froid que l’air du dehors. Et tout au fond du Flunch, loin de toute fenêtre, une télévision, silencieuse dans le tumulte des plateaux et des couverts et du brouhaha, affiche « Évasion » sur fond de paysages anonymes rouges et mauves.

*

Zone périurbaine sud. Champs à l’abandon de l’hiver. Promotions affichées aux dates dépassées. IUT en ruine. Quick rouillé. Crachin de glace d’un ciel bleu-vert. Clinique, urgences.

*

Dans l’espace sans pesanteur, est-ce que vraiment rien ne pèse ?

*

Il y aura toujours des retards au démarrage, processeur ou moteur, manque d’essence ou de courant, il y aura toujours quelque chose qui coince qui fait qu’on se retrouve comme un con, assis à rien faire, à pas bouger.

*

Dans l’espace sans pesanteur, est-ce que vraiment rien ne pèse ?

Mots-clés

campagne   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi