…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Goûte-moi ça

mise en ligne : jeudi 29 mars 2012

27 mars 2012

L’œil était posé sur la vitre de la table-basse, dans le cadre noir de l’écran, aplati par la projection 2D nécessaire à toute représentation du monde sur écran, à toute compréhension du monde, on dit "mettre les choses à plat", sur le plat concave de la rétine l’œil se projetait, légèrement anamorphosé, à peine, à se demander si cette déformation première du monde avait vraiment une importance sur notre vision d’icelui. Se dire que probable, très, que c’était à pleurer.

"Le goût, mon cher, c’est un organe délicat, perfectible et respectable comme l’œil et l’oreille. Manquer de goût, c’est être privé d’une faculté exquise, de la faculté de discerner la qualité des aliments, comme on peut être privé de celle de discerner les qualités d’un livre ou d’une œuvre d’art…" Maupass., Contes et nouv., t. 2, Rosier MmeHusson, 1887, p. 683., Cnrtl

Mots-clés

absence   paradoxe   visage   Guy de Maupassant  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi