…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Deux jours

mise en ligne : jeudi 26 avril 2012

24 avril 2012

Conversation politique puis littéraire, était-il possible de procéder dans l’autre sens, voire de zapper le triste événement ? Non, jamais, pas plus que dans nos têtes, malgré le risible du vote face à la situation de misère, face à la puissance de la dictature financière, établie dans les deux camps et alors que veut dire ce choix qui nous est proposé ? Et de quelle manière il s’infiltre entre les mains et le clavier, ensuite, comment, dans les textes, ce poids prend place, et quoi en faire, comment le soulever, pour le poser où ?

L’oloé est parfois une souffrance, un mal nécessaire, un aiguillon dans la plaie.

Mots-clés

absence   politique  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi