…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Arthur Maçon, extrait, 4

mise en ligne : jeudi 17 mai 2012

Arthur Maçon, qui nous a déjà fait rater le bus plus d’une fois, bloque maintenant très régulièrement le bus de données de notre ordinateur – ce circuit à plusieurs bras qui s’accroche à la carte mère pour transporter les octets. Roues ou circuit, Arthur Maçon s’attache à nous ralentir à chaque pas, chaque pensée que nous projetons.

Aujourd’hui, Arthur Maçon se dit qu’il aurait pu, fermant les yeux, se retrouver dans la wifi ou les rouvrant, devant l’écran (ou derrière ?), invisible comme ces ondes, rapide, en contact avec le monde (nouveau ?) à ouvrir (déjà ouvert ?).

Arthur Maçon subit à chaque seconde la frappe de millions de touches de millions de claviers ; et les boutons de souris, toutes ces pointes de clics le percent.

Arthur Maçon aime le contact métallique de l’encre numérique, son parfum séditieux de pixel – corps digital où les doigts glissent sur les mots ; votre chaleur transmise à Arthur Maçon.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi