…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Boucle

mise en ligne : jeudi 31 mai 2012

30 mai 2012

Les Printemps de l’an passé, les Printemps de cette année, toujours lointains, par-delà les mers, déjà passés, maintenant passés, bientôt passés, on le sait, car roulés dans la boucle d’information des chaînes d’informations en continu, la roue du présent qui passe, qui se répète en son changement, qui change en sa répétition, qui intègre tout du monde qui passe

boucle d’information de douze minutes ou de quinze minutes, boucle suivante identique à la précédente, il faut répéter pour que ça entre tout en ne lassant pas et alors poser entre les boucles un changement, attention… boucle modifiée là d’un reportage, là de météo, là du point bourse (on la soupèse), là du spot publicitaire, là des sorties cinémas, là du spécialiste, là de l’enquête, là saupoudrer, là faire briller, là encore et là aussi, là, là

et quand parfois dans le monde il se passe quelque chose de différent de ce qui s’est passé la veille ou l’heure précédente, quelque événement jusqu’à présent absent de la boucle, pas encore pris en compte dans le point permanent de l’état du monde, pas encore avéré,

alors la boucle sait l’intégrer, d’abord par une phrase, un commentaire rapide qui transforme le fait, l’événement, la preuve, en information et, dans la boucle suivante, nous aurons plus de détails, le reportage n’est pas encore monté mais au téléphone quelqu’un peut déjà parler, la voix modifiée dans un effet de réel, de direct, de travail simple et efficace et puis le temps de cette information, dans la boucle, va augmenter petit à petit, va prendre la place d’autre chose, va laisser sur le trajet de la boucle, va rejeter derrière elle dans le passé vingt secondes de telle autre information, puis quarante secondes puis une minute trente, puis l’autre information toute entière devient passée, laisse sa place à la nouvelle information, c’est La Roue du Présent qui tourne, tout simplement, et L’Espace et le Temps tiennent en douze minutes, preuve en est donnée dans le rappel des titres de La Boucle

et cette manière qu’a la roue de l’information de tourner permet d’inclure tout fait, de le transformer en information, de faire circuler cette information selon un mouvement circulaire ou π intervient forcément même en silence, puis de le rejeter, car tout tourne tout le temps, tout passe et le monde ne change pas, nous y repasserons peut-être un jour, par cette information venue puis passée, c’est la force de la boucle d’information en continu, la Roue tourne en Boucle, d’inclure, en roulant dessus, en les faisant tourner un temps puis en les rejetant, tout autant : le temps qu’il fait, le fait divers, la petite phrase, son démenti, la loi, le sport, ceci, cela, la guerre, les putschs, les massacres, les révolutions.

Mots-clés

temps   distance   politique  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi