…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Kafka, Franz. "Je me bats"

mise en ligne : mercredi 13 juin 2012

Page 383

Je me bats ; personne ne le sait ; plus d’un s’en doute, c’est inévitable ; mais personne ne le sait. Je remplis mes devoirs quotidiens, on peut me reprocher un peu de distractions, mais pas trop. Naturellement, tout le monde se bat, mais je me bats plus que d’autres ; la plupart des gens se battent comme en dormant, de même qu’on agite la main pour chasser une vision en rêve ; mais moi je suis sorti des rangs et je me bats en faisant un emploi scrupuleux et bien considéré de toutes mes forces. Pourquoi suis-je sorti de cette foule qui est assurément bruyante en soi, mais se montre à cet égard d’un calme alarmant ? Pourquoi ai-je attiré l’attention sur moi ? Pourquoi suis-je maintenant sur la première liste de l’ennemi ? Je l’ignore. Une autre vie ne me paraissait pas digne d’être vécue. De tels hommes, l’histoire militaire les appelle des natures de soldats. Et pourtant ce n’est pas cela, je n’espère pas la victoire et ce n’est pas le combat en tant que tel qui me réjouit, il me réjouit uniquement en tant qu’il est la seule chose à faire. En tant que tel, il est vrai, il me donne plus de joie que je ne puis réellement en goûter, plus que je ne puis en donner, peut être n’est-ce pas au combat, mais à cette joie que je succomberai.

"Cahiers divers et feuilles volantes", in Préparatifs de noce à la campagne, Folio. Traduit par Marthe Robert. Cité par Leslie Kaplan.

Mots-clés

Franz Kafka  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi