…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Re

mise en ligne : mardi 14 août 2012

17 juillet 2012

Les lendemains de retour, ce sentiment de déjà vu, vécu, pensé, dit, retour à ce qui est ici, déjà vu et déjà écrit, toujours déjà.

13 août 2012

Les lampadaires en ont assez, de baisser la tête, la concurrence des étoiles est difficile à supporter, toutes ces sympathies qu’ont les hommes pour ces lucioles lointaines et inutiles, n’éclairant rien du tout, alors qu’eux, les lampadaires, éveillés chaque nuit pour adoucir les pas des hommes et faire reculer leur nuit, leur permettre de voir où ils posent leurs pieds aveugles.

Mots-clés

ville   cliché   nuit  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi