…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Partie II. 4.

mise en ligne : jeudi 27 septembre 2012

Le flux connecté est une perfusion d’intelligence et moi-même, de la mienne d’intelligence, je perfuse mes amis, c’est ainsi, que voulez-vous : pas d’échappatoire au progrès de la pensée, à ses trajets fluides et innombrables, toujours sûrs. La drogue se faufile, passe par l’air ou par le fil du téléphone pour venir alimenter le terminal sur lequel nos doigts courent légers, aériens et vastes, leur pulpe absorbe le philtre communautaire et celui-ci frétille dans nos capillaires, nos veines et artères, en tous sens, retournant le cœur, abordant le cerveau enfin (si vous avez lu "absorbant" ici, au lieu de "abordant", faites-vous soignez, oui : déconnectez un petit peu, mais pas trop), histamine nous éveillant sans cesse et à jamais, nous les neurones du grand Système… Mais je m’égare. Quoique. Je ne sais pas. Mais je vous parle envers et contre tout, et tous, je vous parle à grandes enjambées de pensées qui vous passent sans doute par-dessus ; je dis "vous" mais c’est surtout "eux" que je veux dire, les déconnectés, les débranchés, les comateux du monde qui claquent la porte du Monde ! 

*

retour au sommaire du livre

Mots-clés

cliché   twitter (facebook)  

2 Messages de forum

  • Partie II. 4. 27 septembre 2012 10:26, par LM

    Tu lis trop d’auteurs connectés, me semble-t-il...

    • Partie II. 4. 27 septembre 2012 10:39, par JS

      Oui, je vais essayer de les débrancher avant de les lire, voir si ça change quelque chose !

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi