…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Cratères

mise en ligne : mercredi 10 octobre 2012

5 octobre 2012

Les yeux, vus de si près que ça, perdent leur capacité attractive, ils deviennent un relief comme n’importe quelle colline ou vallée rouge, n’importe quel océan trouble à l’écume enragée.

*

Je regarde avec ma fille un atlas, sans savoir si, à son âge, cette si grande abstraction peut parvenir en elle à représenter quelque chose de ce qu’elle me demande : où habite mamie, où est partie en vacances sa cousine… Et tandis que je nomme les villes, les pays, les mers, les continents, je ne peux m’empêcher de penser à ce que contient, à l’instant, la zone que je pointe du doigt et représentée seulement par quelques lettres et une couleur sur la page et aussi sur la surface de mon esprit par des paysages que je m’imagine là-bas : ses réalités politiques, humaines, les guerres, les morts inutiles par millions, les affamés, les terres spéculées, les ressources volées, les côtes radioactives, les fleuves empoisonnés, les forêts arrachées, les grèves brisées, les grévistes tués, les enfants qui fabriquent des jouets, les gouvernements fantoches (tout en me disant, au moment de pointer du doigt l’Europe, la France, que tout ceci a lieu ici depuis cent ans, et continue) ; alors je me reprends pour penser à ses voix, à ses accents, à ses chansons, à ses peintures, à ses architectures, à ses rues, à ses marchés, à ses parfums, à ses couleurs, à la manière dont, là-bas, il faut bien vivre entre les lignes ennemies.

*

Écouter Prigent, au Petit Palais, invité par la Maison des Écrivains et de la Littérature et l’INA, pour parler de Ponge et de la télévision.

"La question stylistique est une question d’humanisme." Christian Prigent.

Dans le dispositif scénique de l’émission Apostrophes, les invités de Pivot sont à la dictée : il leur est demandé de parler, leur parole est guidée, il leur faut paraphraser leur texte et reformuler leur pensée au format lucarne.

Pivot qui sort son briquet, avec une déférence exagérée, pour allumer le cigarillos de Ponge, ici.

*

"La seule réalité est celle que nous avons pensée." Pierre Bergounioux, Carnets de notes, Lundi 30.8.1993
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi