…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Partie III. 1.

mise en ligne : mardi 9 octobre 2012

brusqueries des tons
d’une ligne à l’autre
ces lignes qui s’empilent
pèsent de voix différentes
depuis des pages nuageuses
jamais le même écran
où se perdent les liens
nous emmenant par fragment
idée simple et ancienne du voyage autour de sa chambre
une lecture continue comme celle d’un seul livre
des mondes s’entregénèrent
livre unique sans fin en désordre
lecture unique d’un seul
sur écran des mots des soleils des murmures
chaque octet vient d’un corps
derrière chaque nom il y a un visage
sur chaque mot une voix possible
quand se connaît-t-on
la rencontre est à quel instant
dans le flux des années depuis que connecté
le vent numérique emporte parfois, efface
connecté branché à la mode
connecté froissé au papier
association vaine ou justesse à briser pour continuer libre
libre de quoi
connecté aux paroles, aux peaux
voilà tout est là, alors casser quoi ici
stopper les questions
ou les poser plus fort
marcher à pas lourds et lents sur la fragilité des brouillons
pouvoir retrouver ses propres traces, y marcher à l’envers
faire et refaire le trajet et d’autres trajets
jamais les siens, toujours les siens
ne rien vouloir dire et vouloir tout lire
lire ici et lire ailleurs, se lever pour y aller
quitter l’écran grâce à l’écran
écrire et être quitte de l’an

*

retour au sommaire du livre

Mots-clés

écrire   MouLiN  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi