…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Arthur Maçon, extrait 7

mise en ligne : mercredi 17 octobre 2012

Arthur Maçon travailla dans les champs, moissons le torse au soleil, semis les pieds dans la boue, tout ce sarclage, dans tous ces hectares, Arthur Maçon planté seul au milieu des horizons désherbés, cultivés, récoltés, remués, pendant des saisons et des saisons, des pluies et des pluies, des sécheresses et des temps tout à fait tempérés, Arthur Maçon tel qu’en lui-même alors que le maïs et le blé sont sélectionnés pendant ces siècles jusqu’à cette rentabilité extrême qui les transforme en épis parfaits et calibrés, à côté d’un Arthur Maçon inchangé et informe, presque infirme, toujours à la limite de l’infâme, comme au commencement, brut et déformé, à regarder stupidement ces alignements parfaits de plantes toutes de la même hauteur exactement, ramassées par de géantes moissonneuses qui le poussent hors du champ aussi bien que les bœufs le firent avant elles, et les hommes avant eux, car Arthur Maçon au milieu des champs n’était au fond pas beaucoup plus actif qu’un de ces plants de maïs (mais pas moins) ; bref, on ne le voit déjà plus.-

Mots-clés

en cours   Arthur Maçon  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi