…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Péché Kuché

mise en ligne : jeudi 22 novembre 2012

20 novembre 2012

Mise en ligne du Pecha Kucha lu, le 20 novembre 2012 à la BNF, deuxième jour d’un rendez-vous consacré aux Métamorphoses du livre et de l’écriture à l’heure du numérique.
Qu’est-ce qu’un Pecha Kucha ?
J’avais préparé.
On entend un peu ici (piraté).
François Bon compile ici les comptes-rendus et reprises d’interventions, c’est à lire, à écouter, à réfléchir.
J’aurais tellement à dire sur cette seule après-midi, le bonheur de rencontrer à nouveau, pas vu depuis longtemps, ou vu y’a quelques jours à peine, ou jamais vu, les uns, l’une, les autres… L’étrangeté d’être devant autant de monde, et en plus avec une voix de la radio qui anime et minute… Bref, je pose ici le diaporama, toutes les 20 secondes, donc, ça défile, on s’y croirait, le code qui est derrière je l’ai piqué ici.

 

Arthur Maçon arrête la pluie sur demande (prestation n° 17) exclusivement la nuit et sur présentation du ticket d’entrée.

Arthur Maçon élimine les tangentes (prestation n° 19) sur présentation des cordes d’origine.

Arthur Maçon déroule les cascades (prestation n° 74) sauf en période de rut.

Arthur Maçon confectionne le désespoir (prestation n° 1140) en respectant la directive 2002/95/CE.

Arthur Maçon divise les nombres premiers (prestation n° 31337) par résonance des métaphores.

Arthur Maçon situe vos effondrements (prestation n° 4398) sur l’envie creuse d’une carte mentale.

Arthur Maçon enregistre vos reflets (prestation n° 7117) sur l’écho d’un rêve oublié.

Arthur Maçon vous coupe les bras (prestation n° 9010) avec la corde de votre linge de pensée.

Arthur Maçon décentralise les nuits (prestation n° 14743) dans la flamme des bougies.

Arthur Maçon emboîte le saut (prestation n° 18331) dans les limites de l’espoir, rétractation possible sous sept nuits.

Arthur Maçon cimente (prestation n° 20002) à l’envers.

Arthur Maçon déplie les trajectoires (prestation n° 20902) sous réserve d’aller-simple.

Arthur Maçon feule votre nom (prestation n° 21109) au téléphone de vos voisins morts.

Arthur Maçon récapitule les oublis (prestation n° 24499) sur parole.

Arthur Maçon supplie les neutrinos (prestation n° 25992) pour vous, le matin entre 9 h et 12 h, prix d’un appel local.

Arthur Maçon saupoudre vos élans (prestation n° 32156) en trois langues et une nuit.

Arthur Maçon dérégule vos galères (prestation n° 33309) après signature et saisie de votre pouls.

Arthur Maçon tire sur l’onde (prestation n° 39120) sous vos pieds sans renverser le petit-déjeuner sur l’herbe.

Arthur Maçon caresse un délai (prestation n° 39910) et le boit d’une gorgée.

Arthur Maçon atteint vos sommets (prestation n° 40101) gravement en les décapitant lentement ; reste le ciel rouge, du soir, après l’effort.

Arthur Maçon liquide les injections (prestation n° 42500) séparément.

Arthur Maçon brûle des silences sans priorité (prestation n° 43965) avant de vous renvoyer l’escalier.

Arthur Maçon obtempère la moue (prestation n° 46400) d’un appétit triste.

Arthur Maçon tamise vos muscles (prestation n° 48001) à la lumière de votre angoisse.

Arthur Maçon cravate les attitudes (prestation n° 49512) en deux exemplaires conformes dans un délai de trois à six semaines.

Arthur Maçon signale les plis (prestation n° 50009) dans les regards non désirés.

Arthur Maçon retrouve (prestation n° 53301) les fleuves dans le creux des océans.

Arthur Maçon déboucle vos alambiquées (prestation n° 59807) sans considération des conséquences de la désintégration de l’atome.

Arthur Maçon vieillit vos idées noires (prestation n° 58300) et soupèse leur hypocrisie.

Arthur Maçon suspend vos convictions (prestation n° 58780) à la correspondance de vos espoirs.

Arthur Maçon hurle (prestation n° 58990) le saut dans un autre vide.

Arthur Maçon récompense vos leurres (prestation n° 59112) dans le virage d’une hésitation.

Arthur Maçon repeint les traces (prestation n° 60019) des respirations forcées.

Arthur Maçon sème dix-huit mille distractions (prestation n° 60901) au large d’une écume imaginée.

Arthur Maçon tatoue votre indignation (prestation n° 62039) sur le premier caméléon venu.

Arthur Maçon adhère aux remorquages (prestation n° 68938) en bon père de famille, hors guerre d’insurrection et cataclysme climatologique.

Arthur Maçon verse vos hontes, sirote vos peines, mijote vos tourments, tourne vos délires, ingère vos cris, retourne vos larmes, tartine vos craintes, tracasse votre pain (prestation n° 76355) sous l’enclume des yeux fermés.

Arthur Maçon déconnecte vos élans (prestation n° 77630) dans l’apnée des stratosphères.

17 19 et 74 1140 et 31337 4398 et 7117 9010 et 14743 18331 et 20002 20902 et 21109 24499 et 25992 32156 et 33309 39120 et 39910 40101 42500, 43965 et 46400 48001, 49512 et 50009 53301 et 59807 58300 et 58780 58990, 59112 et 60019 60901 et 62039 68938 76355 77630

Mots-clés

voix   MouLiN   contrainte (OuLiPo)   Arthur Maçon  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi