…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Livre pierre

mise en ligne : samedi 19 juillet 2014

4 juillet 2014

Jean-Yves Fick, dans Inlands :

de chacun de nos pas
au dévers de l’instable
l’harmonique plus grave
se dévisage au gouffre.

Un beau livre, avec Louise Imagine, chez Publie.net, ici, sur tablette, vraiment magnifique. Le livre numérique, l’objet, prend son envol, et plaisir de voir mon Arthur Maçon dans les relookings du moment, relu, remis en avant sur la table. Impatient du C’est de Michel Brosseau.

*

Aller voir Peau d’âne en version restaurée numérique, à l’Arlequin. Film parfait, tellement qu’une petite fille de quatre ans peut le voir d’un trait sans s’ennuyer ou demander une scène particulière, tout s’enchaîne, dans la magie, l’émerveillement, le moindre geste, le moindre élément décor, tout est millimétré, idéal, et les dialogues qui "font très conte", comme autant de formules magiques, sont évidemment à leur place.

Ne me dites rien, je suis au courant de tout.

En avance passer place Saint Sulpice quelques semaines après le marché de la poésie et y trouver les mêmes stands numérotés pour le marché de la céramique. Dans les mêmes allées, derrière les assiettes, les vases, les fleurs, les cactus, les formes en céramique, des visages dans l’attente. Devant un cube noir piqueté de bleu sombre, des conversations sur la forme des arêtes. Sentiment d’étrangeté, de rêverie éveillée, de caméra cachée. Ne plus vouloir de livre, ne plus vouloir lire.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi