…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Une ancienne Chine

mise en ligne : mardi 2 décembre 2014

1er décembre 2014

C’est quand même rassurant, dans une ville si grande, de plusieurs dizaines de millions de vies, de pouvoir venir chaque fin d’après-midi dans le même parc, sur le même banc, ou sur un banc proche avec la même vue sur les mêmes arbres, les mêmes parfums de fleurs, les mêmes voix venues des bancs voisins, jouant au même jeu de cartes en racontant les mêmes choses, ou peut-être des choses complètement différentes, comment savoir puisqu’on ne parle pas la langue, sous les mêmes échos assourdissants mais lointains de la ville, sous le bruissement imperceptible des feuilles des arbres centenaires et celui, plus imperceptible encore, du balai qui pousse sans fin les graines, cailloux, poussières. C’est quand même rassurant d’être là alors qu’on dit, chez nous, du pays d’où l’on vient, que ce pays-là, où l’on est assis sur ce banc, n’est pas du tout rassurant, qu’il est intolérable, trop de monde en prison, la peine de mort, qu’il n’est pas possible de s’exprimer librement ni de s’organiser pour renverser le pouvoir. C’est vrai pour beaucoup de choses, comme d’aller aux Etats-Unis où l’emprisonnement est une affaire quasi commerciale (j’ai aussi appris récemment que c’était le pays qui emprisonnait le plus les femmes) et la peine de mort encore présente. Et il ne me semble pas que dans "nos" pays on puisse renverser le pouvoir, ni dans n’importe quel pays d’ailleurs, en fait je ne crois pas qu’aucun pays soit fait pour que son gouvernement soit renversé. Il y a partout dans le monde, tout près de chez nous, ou très loin, des bancs très agréables, où il est rassurant d’aller s’asseoir, en oubliant le reste, en étant à côté de ceux qui jouent aux cartes, mais pourtant sans rien oublier de ceux, qu’on ne voit pas ici, qui ne peuvent pas venir s’asseoir chaque jour sur un même banc.

Tout ce qui suit est sic :

mentalpatients are admitted only under custody
ethic and mord codes should be duly honored
visitors are expected not to […] write or carve
(except t-hose for commercial Purposes)
visitors should take good care of threes, flowers and plants

En écho à la Chine à main levée de François Bon sur son site.

Mots-clés

liberté   MouLiN   Shanghai 上海   François Bon   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi