…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

nuit, 4

mise en ligne : lundi 16 février 2015

 ? février 2015
nuit

La pluie, la nuit, les dernières gouttes, éparses et lourdes sur le zinc, les voitures qui semblent plus silencieuses qu’à l’accoutumée — déchiré, le sac du nuage s’est enfin vidé, les trottoirs portent les étoiles, la quarantaine que l’on peut voir ici, la lumière brique des lampadaires éteint le reste et dans la rue à cette heure et par ce temps, et parce que dans les immeubles aux volets fermés personne ne sait que la pluie a cessé, dans la rue à cette heure il ne reste peut-être plus qu’un seul homme, celui-là sait, il n’a personne à qui le dire et si quelqu’un se trouvait là pour l’écouter cela ne servirait à rien puisqu’il saurait aussi, cet autre là, ayant vécu la même pluie, les mêmes dernières gouttes, mais saurait différemment sans doute et alors ils pourraient en discuter, en regardant les étoiles tremblantes sur le trottoir humide où leurs grosses chaussures trempées marcheraient, s’éclaboussant l’un l’autre ils feraient résonner leur pas et leurs rires dans ce que la ville a d’éteint, d’ignorant, ils n’auraient pas de rancune pour les endormis, pour le matin inévitable, pour la lumière de l’aube qui consume la connaissance des mythes de la nuit, transforme en rêve l’expérience des récits légendaires, et finit par effacer ce rêve également, parce qu’il n’y avait peut-être personne à croiser par hasard pour savoir aussi, ni même un seul homme pour initier ce récit — rien que la nuit et l’écho des dernières gouttes de pluie.

Vous pouvez commander les Nuits, dans une version manuscrite par l'auteur, et expédiée par la poste.

Cliquez ici pour commander cette Nuit et en savoir plus.

Mots-clés

nuit   ville   rêve  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi