…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

nuit, 16

mise en ligne : mardi 10 mars 2015

février 2015
nuit

Il n’y a pas que peurs et doutes que réveille la nuit, il y a aussi douleurs, maladies, névroses, psychoses, animaux nocturnes nichés sous nos côtes ou, dormant en boule toute la journée dans notre estomac, y étirant leurs griffes quand le soleil se couche, dans notre poitrine aussi et il y a ce type par exemple, qui attend minuit pour sortir, il attend, il attend le bleu sombre et puis le noir, et puis le froid, et enfin il n’y tient plus, il sort tout tremblant dans la rue, ses bras surtout, et puis il secoue ses mains parce que c’est dans ses mains, au bout de ses doigts, que ça le démange, il les frappe l’une contre l’autre et étend les doigts et secoue les bras, il marche et descend l’avenue et longe les murs en les tapotant du bout du doigt, en se baissant pour gratter le béton, elle marche le dos cassé parce que c’est une femme aussi mais rien n’y fait ça la démange dans les mains tout le temps alors elle marche en tapant ses mains sur ses cuisses, elle parle à ses mains et marmonne des incantations et des insultes, des promesses de vengeance, mais rien n’y fait il y a toujours quelque chose en elle qui remue, elle s’arrête s’agenouille, il parle à ses mains posées au sol, parce que c’est à nouveau un homme, il parle au trottoir même, il pose sa bouche par terre et parle aux égouts aux métros dessous et plus bas aux démons souterrains pour qu’ils apaisent ce qui le réveille, enfin, épuisé, il rentre et s’effondre à côté de son lit.
Le matin il fait jour.

Vous pouvez commander les Nuits, dans une version manuscrite par l'auteur, et expédiée par la poste.

Cliquez ici pour commander cette Nuit et en savoir plus.

Mots-clés

ville   corps   nuit  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi