…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Aggravation du Désordre

mise en ligne : mardi 31 mars 2015

25 mars 2015

Cette année 2014-2015, à la fac de lettres de Poitiers, j’ai donné une série d’ateliers de code et d’écriture en Master Limés (Master pro livres et médiations et ici), prenant pour point de départ le Désordre de Philippe de Jonckheere.

Philippe de Jonckheere, auteur et photographe, a construit son site "à la main", page après page, code après code, dès 2000 avec Julien Kirch pour la partie codage, javascript en particulier. Depuis Philippe de Jonckheere augmente ce Désordre, en écrivant et codant directement le code HTML, ceci en opposition avec les systèmes de blogs clé en main. On peut lire un entretien ici.

L’idée pour moi, en réponse à la demande que l’université m’a formulée (de faire découvrir la création en ligne, de montrer de quoi est fait le web), était de faire coder petit à petit de l’HTML simple à de l’HTML plus avancé, et progressivement apprendre à utiliser les feuilles de style pour la mise en forme, le javascript et toutes les ressources que le code en ligne demande ; que chacune code son propre désordre, une contrainte de codage étant à chaque atelier lié à une contrainte d’écriture prise chez des auteurs contemporains :
Les débuts, une obsession photographique, la quête du début d’un site, un mode d’emploi, un journal de navigation StreetView ; l’ensemble des contraintes trouvant sa cohérence d’une part dans le désordre, le vrac autorisé (cohérence évidente simple et possiblement absente, donc) et d’autre part dans le journal, le jour le jour, la série ou les séries toujours possible à intégrer, à la manière du blog du Désordre, ou d’une série en particulier comme Février 2015.

Les ateliers sont présentés ici (en une page bien ordonnée de mon cru), avec accès aux sites des étudiantes (là ce sera donc une autre histoire, forcément), dont voici une petite sélection (les ateliers sont encore en cours, vous pouvez suivre leur évolution encore quelques semaines) qui ne vous empêchera d’aller vous perdre dans le croisement de ces désordres où l’on trouve des journaux ex-in-times et d’autres à choix multiple, des double-reflets, des questionnements métaphysiques, des pirouettes bien comprises, des jeux, du son… et partout du javascript, des css, du html, garanti 100% sans base de données :

des événements
des voix

des choix, oui mais…
obsession livre (+ flash info)

air enchanteur
pour se repérer

H.D. Thoreau
début d’une pulsion
et même un jeu

une partie de dés
des mains pour écrire
un voyage
bref : un début

le nez à la fenêtre
fenêtres et street-art

prêter attention
deviner
un mode d’emploi

que serait internet sans les chats ?
jusqu’à la folie.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi