…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

nuit, 25

mise en ligne : samedi 4 avril 2015

février 2015
nuit

Première nuit en ville étrangère, sa respiration si différente, autres rues, autres trafics, on en ouvrirait les fenêtres pour mieux goûter dans l’air les parfums nouveaux, d’iode et de résédas, on sortirait en pleine nuit sous des étoiles nouvelles, touchant des façades inconnues, pierres d’une montagne inexplorée, anciennes qu’un peuple disparu posa, entre des guerres dont nous ne saurons rien, on marcherait lentement pour tenter de ne pas réveiller la ville, imaginant la laisser ignorante de nous et de notre corps se frottant à ses souvenirs imprenables, une autre langue à apprendre lentement, des coutumes incompréhensibles à s’approprier sans presse, une ville soudain si familière, notre respiration peut-être différente.

 

 

 

Photo : L.A., par R. Vaarsi (cc-by)

Vous pouvez commander les Nuits, dans une version manuscrite par l'auteur, et expédiée par la poste.

Cliquez ici pour commander cette Nuit et en savoir plus.

Mots-clés

nuit   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi