…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

nuit, 48

mise en ligne : mardi 7 juillet 2015

Une nuit qui n’existe pas encore, dont on sait la venue, pas la prochaine nuit, non, une nuit future, hypothétique seulement, un espoir de nuit, un désir de nuit aussi bien qu’une peur de nuit, un mouvement vers et contre cette nuit, mais un mouvement par anticipation, né de cette nuit qui contient tout ce que l’avenir réserve, de destructeur et de créateur, d’inconscient, de folie, une nuit qui tend vers elle les regards et les silences, les sourires et les fantasmes, les questions et les questions, une nuit que l’on voudrait pouvoir tirer à soi plus vite pour enfin savoir si le rêve peut s’accommoder de la réalité et, une fois arrivée, puis passée, et une fois les regards éclairés, les silences différents, les corps contentés, les sourires qui savent, voici qu’un mouvement nouveau, tourné à la fois derrière pour se souvenir, et devant pour rêver encore, naît.

 

*

Cette nuit est aussi à écouter ici.

Vous pouvez commander les Nuits, dans une version manuscrite par l'auteur, et expédiée par la poste.

Cliquez ici pour commander cette Nuit et en savoir plus.

Mots-clés

rêve   nuit  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi