…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Algorithme de tous les matins de la vie

mise en ligne : lundi 6 mars 2017

version de Février 2016

C’est le matin, je me réveille
J’exécute les fonctions d’hygiène
Quand le corps est satisfait
J’allume ma tablette
Je consulte mes mails
Si j’ai un mail alors je l’ouvre
 Si je dois répondre
  Si la réponse promet d’être longue
   Alors je reporte à plus tard
  Sinon j’écris le mail
   Si j’ai le courage ou le temps
    Alors je l’envoie
   Sinon je repousse à demain
  Éventuellement
 Sinon j’archive le mail
  Sauf que souvent j’oublie
Tant que j’ai des mails nouveaux je les ouvre
Si j’ai le temps et le courage
Quand je n’ai plus de mail
 Alors j’ouvre Twitter
Si j’ai des mentions
 Alors je les regarde (ça fait du bien)
Quand je n’ai plus de mentions
 Alors j’ouvre Facebook
Si j’ai des mentions
 Alors je les regarde (ça fait du bien)
Si j’ai des invitations
 Alors je les regarde (c’est embêtant)
 Si la personne a plus de vingt-deux contacts en commun
  Alors j’accepte sans ciller
 Sinon
  Je vais voir son profil
  Si j’ai le temps
 Je reporte à plus tard
Je vais voir ce qu’il y a de neuf
Sur Facebook sur Twitter
Je fais glisser les flux
Si un lien m’intéresse
 Alors je l’ouvre
 Et le lirai plus tard car je n’ai plus le temps
D’ailleurs le temps file
Je suis soudain dans un bus (un événement a surgi)
Si je suis dans le bus
 Alors je cherche une place
 Si je trouve une place
  Alors je m’assois
  Je sors un livre
  Le premier des deux trouvés dans mon sac
  Et je lis
  Je lis
 Sinon je reste debout
  Et sors mon casque pour écouter un podcast
  Adèle Van Reeth, Antoine Compagnon
  Emmanuel Laurentin, Manou Farine
  M’accompagnent
Si je ne suis pas dans le bus
 Alors il y a un bug
 Parce que j’y étais
 Quelque chose cloche dans ce monde
 Je ferme les yeux
 Je redémarre
 C’est le matin, je me réveille
Si je suis toujours dans le bus

 Alors pas de bug
 Je peux vivre et
 Si un message arrive
   Alors je déverrouille mon smartphone
   Je recommence un cycle
Je vérifie, le bus, l’arrêt, quelque chose
J’ouvre les yeux vérifie, l’arrêt, quelque
Je ferme quelque chose les yeux

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi