…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Ici, maintenant

mise en ligne : dimanche 10 janvier 2010

Quatrième capitale du capital.

Couloir des urgences, morts de soif.

Depuis combien d’années

d’invisibles mains aux odeurs d’or

guident les aveugles au marché des morts ?

Nos ombres rétrécissent durant mille minutes de midi,

chez les puissants zéro coup sonne à minuit.

Regardez !

Qui tient vraiment le sceptre ?

Comment coudre une couleur sans le sang ?

Il est longtemps midi, il est longtemps minuit,

quand on reste ici, quand on reste ici.

Capital !

Tous les peuples de la Terre contemplent tes gestes désespérés.

Qu’ils tendent la main, ton cadavre les entraînera.

Qui tramera le drapeau de laine,

aux fibres révoltées blessées urgentes ?

Joachim Séné

Publié dans Filigranes n°57, thème "Ici, maintenant." (2003)

1 Message

  • Ici, maintenant--- ailleurs 14 janvier 2012 08:30, par rechab

    Bonjour, sautant à pieds joints au hasard, dans le premier article poétique que je lis de votre site, je suis immédiatement happé,

    notamment par ce texte sans concession...

    je me propose de le publier sur mon blog http://ecritscrisdotcom.wordpress.com, si vous m’y autorisez, naturellement...

    RC

    Voir en ligne : à venir

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi