…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Comme on écrit

mise en ligne : jeudi 8 septembre 2016

12 août 2016

On écrit pas ce qu’on écrit par hasard ni volonté.

C’est entièrement rustique. C’est pastoral, c’est sauvage et noueux comme la racine des bruyères. Il n’aurait pas été naturel qu’il en fût autrement ; l’auteur est elle-même née et a été élevée dans ces landes. Sans doute que si son destin avait été urbain, ses textes, si jamais elle avait écrit, auraient été possédés par un autre personnage. Même si le hasard ou ses goûts l’avaient conduit à choisir un sujet semblable, elle l’aurait abordé autrement. Si Ellis Bell [Emily Brontë] avait été une femme ou un homme habitué à ce qu’on appelle "le monde", sa vision d’une région lointaine et oubliée, ainsi que celle des habitants qui s’y trouvent, auraient été grandement différentes de ce qui a en réalité été capturé par une jeune fille élevée dans cette campagne. Sans doute cela aurait-il été plus commun, plus compréhensible : mais si cela aurait été plus original ou plus véridique, voilà qui est moins sûr.

Charlotte Brontë, extrait de la préface à Wuthering Heights. (Ma trad.)

*

L’Univers est en expansion parce qu’on peut toujours ajouter 1 à un nombre entier. La réciproque est vraie, c’est parce qu’il existe la possibilité de toujours ajouter 1 que l’Univers est en expansion. Parce que l’infini mathématique existe, l’infini physique existe.

S’il existe quelque part un Univers qui n’est pas en expansion, alors l’infini n’existe pas dedans, et on ne peut pas ajouter sans fin 1 au nombre précédent, dans cet Univers il y a une borne qui empêche tout calcul, qui empêche le nombre Pi et ses infinies décimales par exemple. Ce qui fait que dans cet autre Univers, les mathématiques ne peuvent donc pas exister. Et la vie, probablement non plus.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi