…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Nuance

mise en ligne : jeudi 3 novembre 2016

27 octobre 2016

Au feu, attendant le vert, derrière le silence des vitres closes, à son volant, un homme frappe de sa main droite la caisse claire d’une batterie imaginaire.

Quelqu’un dit : le cimetière est au bout de la rue des pins.

*

Ce qui arrive quelque fois : j’apprends sans le vouloir, en marge d’autre chose que je cherchais à connaître. Une information m’occupe soudain l’esprit, il peut s’agir d’une recette de taboulé riche en protéines, d’une parole médiatique anodine qui aura disparue pour toujours dans quelques semaines, d’un fait historique inscrit dans les livres, mais complètement oublié. Récemment, que Jean Casimir-Périer fut président de la République française (à la suite de Sadi Carnot assassiné par Sante Gerinimo Caserio) en 1894, largement élu par l’Assemblée nationale (c’est la IIIe République), puis désavoué jusque dans ses propres rangs, tant et si bien qu’il démissionna 6 mois plus tard. Wikipédia m’apprend en plus qu’avant de mourir, en 1907, il refusa les obsèques nationales.

*

La maison de retraite bourdonne des roulements électrique des fauteuils. Le salon télé est encore calme à cette heure.

*

Vine ferme, le réseau des vidéos de 6 secondes en boucle — autant de mes souvenirs postés là qui disparaissent à jamais.

« La pensée à laquelle vous essayez d’accéder a été déplacée ou a été effacée ».

*

58% des vertébrés ont disparus en quelques années.

(Sur la photo, un centre commercial met en scène la fin de l’ère du Crétacé, alors que nous vivons, ignorants, l’extinction de l’holocène.)

Mais j’apprends aussi l’existence possible et miraculeuse de "falafels cœur de hoummous".

*

« Avec l’augmentation du taux de mortalité, les cimetières sont devenus des lieux de passage où votre activité commerciale peut se développer. »

*

Marie Cosnay écrit, dans Diacritik :

expliquer le monde, tu sais, ça peut aller très vite. En littérature, c’est pareil, ça peut aller très vite. Une littérature, comme la psychologie, appliquée ? Trouver des liens, des causes, des faits, des niches ? Ligne, chronologie, personnages, petites trouvailles à causes et conséquences ? Séduisant. Presque autant qu’une théorie du complot à recoudre le monde.

*

Le cerveau créé les liens manquants, la pensée s’engouffre dans les béances, quand il ne faudrait pourtant ne se satisfaire que d’hypothèses multiples, d’arborescence de possibles.

Une nuance que l’on veut précise n’est jamais qu’une confusion qui se doit d’être exacte.

Mots-clés

mort   écrire   écrire le souvenir   Marie Cosnay   ville  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi