…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Lune la première fois

mise en ligne : mercredi 4 janvier 2017

9 décembre 2016

J’ai vu pour la première fois à l’œil nu le déplacement de la Lune. Elle est apparue derrière un immeuble, fil gris brillant de plus en plus épais. Grâce au repère fixe de l’immeuble, j’ai pu la voir progresser, lente et gibeuse, elle bougeait, je dirais : "un petit peu à chaque instant", pixel par pixel en somme, extrêmement constante comme on s’en doute. J’ai continué ensuite, alors qu’il n’y avait plus de repères proches, je n’avais jamais essayé avant, sauf plusieurs fois avec le soleil couchant sur la Manche à Saint-Malo. Avec la Lune, jamais. Mais ensuite c’est moi qui bougeait trop pour percevoir l’infime déplacement.

*

On ne parle pas assez d’argent. Dans les livres et dans la vie, finalement, jamais assez, ça devrait être le seul sujet jusqu’à ce qu’on en soit rassasié, d’argent.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi