…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Mouvement simulé

mise en ligne : jeudi 5 janvier 2017

10 décembre 2016

C’est curieux cette façon d’avoir découvert le mouvement de la Lune hier, alors que j’avais vu celui du soleil il y a longtemps, et que je sais, de toute manière, que ces objets bougent par rapport à moi, il n’y a pas besoin d’observer le mouvement pour le savoir. Pourtant le voir aide à le comprendre, ou à y croire. (Mon petit texte sur Zénon est effacé depuis le temps [1].) Peut-être la force qu’a la preuve, comme si je n’avais pas observé de preuve depuis longtemps, en effet qu’ai-je observé de nouveau depuis trente ans ? Les étoiles, la neige, la foudre, tout cela est acquis depuis trop longtemps. Peut-être si je voyais une aurore boréale, ou une planète au télescope ; pas l’étoile, si grosse soit-elle où l’on devine parfois la phase de Vénus, mais l’objet réel visible avec de la couleur et de l’épaisseur, par mes yeux à travers la lentille, pas sous forme de reproduction. Les adultes doivent sans doute finir par mourir d’ennui.

Donc, voir le mouvement, cette expérience, d’observer le mouvement et non ses étapes figées, ce paradoxe de se dire qu’à n’importe quelle vitesse, tel corps passe par tous les endroits successivement sans s’y attarder plus longtemps à basse vitesse, sans s’y arrêter, puisqu’il bouge, constamment, aussi lentement que ce soit. Pixel par pixel, à l’écran, tel pixel reste plus longtemps affiché à vitesse basse, et moins longtemps à vitesse haute, et au-delà on saute des pixels. Cela sert à simuler le déplacement, ce n’est pas du déplacement, c’est une machine. Avec des corps physiques, on ne peut pas "sauter" des emplacements, il faut bien y passer : s’il y a un obstacle par exemple [2]. Il faudrait imaginer une résolution de l’Univers, qui, en quelque sorte, reproduirait cette simulation. Imaginer un plus petit élément possible — pas exactement, il faudrait parler du plus petit espace de vide où le corps en déplacement passerait. Ce serait la constante de Planck probablement, ou la taille de la plus petite corde — j’ignore si l’on a pu mesurer des cordes, quelle taille elles font, je crois qu’une convention consiste à bloquer un minimum pour ne pas se perdre en calculs d’infinis… — et on se déplacerait de corde en corde, le corps passerait le long de ces filaments d’énergie.

Wikipédia : "Les différents types de cordes, vibrant à des fréquences différentes, seraient ainsi à l’origine de toutes les particules élémentaires de notre Univers".

Ou, plus étrange encore, comme le pixel qui s’allume fait comme si l’objet se déplaçait alors qu’il s’agit en réalité d’un autre emplacement à l’écran qui prend la donnée de l’emplacement d’à côté, les données du corps, les données de telle particule (masse, spin, charge, orbitale, que sais-je) se transmettraient à la corde suivante et en fait on ne se déplacerait pas, mais on déplacerait ses données dans l’espace, les cordes successives formant le corps, ailleurs, comme s’il se déplaçait — Zénon aurait alors eu raison.

Image Open strings attached to a pair of D-branes : domaine public, Rogilbert, Wikipedia

"Les théories de cordes ont l’ambition de comprendre pourquoi l’Univers a 4 dimensions et pas plus ou moins" — Dossier Big Bang, CNRS.

[1] …mais il reviendra je crois, apparemment la patine des ans fait revivre le texte quand il devient plus clair que le fond sombre ; il faudra que je corrige ça…

[2] édition du 13 janvier : j’ajoute cette précision et pense alors aux électrons passe-muraille qui servent dans les mémoires flash (effet tunnel) : c’est comme les pixels… on "saute" des positions de l’espace, finalement.

Mots-clés

Zénon d’Élée   paradoxe   corps  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi