…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Tant qu’il y aura #3

mise en ligne : dimanche 7 février 2010

Tant qu’il y aura des paillassons devant les portes d’entrées, tant que les portes d’entrées seront dans le couloir à moquette, dans le couloir à plancher, dans le couloir à carrelage, ou sur le perron à la volée de marche au bout de l’allée de gravier ou de dalles sinueuse dans la pelouse qu’il faudrait tondre ce weekend, tant qu’il y aura la sonnette à bouton rond et blanc, tant qu’il y aura la porte sans poignée extérieure, tant qu’il y aura la serrure et la clé qui va avec ou l’inverse, et le porte-clés avec la mini lampe-torche ou le nounours rose ou le logo de la marque de sa voiture ou l’emblème de sa ville, envers blême de sa vie, tant qu’il y aura la patère à droite en entrant et la tablette suspendue au mur où poser ses clés de maison, ses clés de voiture, ses clés de bureau, ses clés de casier, ses clés de soi, tant qu’il y aura le dégagement qui amène au salon, tant qu’il y aura le tapis du salon sous la table basse du salon entre le canapé du salon et la télé, tant qu’il y aura des coussins sur le canapé, tant qu’il y aura la plante en pot près de la fenêtre, tant qu’il y aura le buffet à portes vitrées et les verres dedans et les assiettes, tant qu’il y aura les tasses à café et les tasses à thé, tant qu’il y aura les cuillers à café et les fourchettes à dessert, et les plats plats et les plats creux, tant qu’il y aura aux murs quoi, des posters, des images, des vues d’ailleurs, des ciels et des océans, tant qu’il y aura sur un meuble les photos de famille et les cartes d’anniversaires et les cartes postales reçues, tant qu’il y aura le moindre petit élément de vie pour nourrir le moindre élément de cuisine, meubles brillants au-dessus de l’évier, de la gazinière, autour du frigidaire, avec les assiettes et les verres de tous les jours, tant qu’il y aura la farine, le sucre, les pâtes, les boîtes, les gâteaux, tant qu’il y aura ces intérieurs utilisés et portes fermées, tant qu’il y aura le frigidaire qui refroidit et le four qui chauffe, tant qu’il y aura le bac congélation et le micro-ondes pour décongeler, tant qu’il y aura le robinet mitigeur eau chaude eau froide, tant qu’il y aura l’égouttoir à vaisselle et le torchon et les éponges, tant qu’il y aura, le tiroir à couverts et le tiroir à ustensiles où le fouet recouvre l’ouvre-boîte à côté du fusil à aiguiser avec la pelle à tarte, tant qu’il y aura la table de la cuisine, celle du petit déjeuner et des petits dîners, tant qu’il y aura le balai et la pelle, tant qu’il y aura la poubelle avec le sac poubelle refermable, tant qu’il y aura les cloisons et les plafonds, les interrupteurs et les ampoules, tant qu’il y aura les radiateurs en hiver et les fenêtres ouvertes en été aux volets fermés, tant qu’il y aura le robinet d’arrivée d’eau et le robinet d’arrivée du gaz, tant qu’il y aura la buée sur la glace de la salle de bain, tant qu’il y aura la serviette en sortant de la douche, tant qu’il y aura la brosse à dent à poils souples et le dentifrice au fluor, tant qu’il y aura le sèche-cheveux et le miroir dans la chambre sans la buée, tant qu’il y aura les draps qui sentent le propre et la machine à laver qui tourne pour autre chose à côté, tant qu’il y aura le radio-réveil à régler pour le lendemain crissant nous réveiller, tant qu’il y aura les volets fermés et le rideau tiré, tant qu’il y aura la table de nuit et le livre et son marque-page, tant qu’il y aura la lampe de chevet pour éclairer la page et le paragraphe où la lecture reprend, tant qu’il y aura l’électricité et le compteur EDF, et la centrale ou l’éolienne car il est plus doux de penser à l’éolienne qu’à la centrale, au bout de l’interrupteur qui fait la nuit, tant qu’il y aura un toit.

Mots-clés

ville  

2 Messages de forum

  • Tant qu’il y aura #3 7 février 2010 20:42, par brigetoun

    on pourra, confortablement, rêver d’une vie simple, non encombrée

  • Tant qu’il y aura #3 7 février 2010 23:29, par anne-charlotte chéron

    on pourra continuer d’envisager tout ce qui manque encore tant qu’il y aura des verres à moitié vides.

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi