…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

Tant qu’il y aura #4

mise en ligne : mardi 9 février 2010

Tant qu’il y aura des rinceurs de rues, tant qu’il y aura des rémouleurs de caniveaux, tant qu’il y aura des pousseurs de chariots et des hurleurs de papelard, tant qu’il y aura des opératrices de tourniquets, tant qu’il y aura des chanceleuses de pare-brise, tant qu’il y aura des pilotes de rails et des videurs de carreaux, tant qu’il y aura des serpeuses d’affiches, des pinceurs d’expresso et des serpilleurs de menus, tant qu’il y aura des réchauffeurs de route au geste de semeuse, tant qu’il y aura des tourneurs de branches aux angles des carrefours, tant qu’il y aura des similis fourgueurs dans les escadrilles de carrelages et des escaladeuses aux seuils des sommets vitragés, tant qu’il y aura des hisseurs de pavillons, tant qu’il y aura des planteurs d’épandage et des tendeuses de télégraphe, tant qu’il y aura des placeuses d’attableurs, tant qu’il y aura des plateurs d’ivresse, tant qu’il y aura des toiletteurs de faïence, tant qu’il y aura des récureurs de plate-bande, tant qu’il y aura des outrageurs de coloris et des métrailleurs de destinations, tant qu’il y aura des spiraleurs de gestes et des tuyauteurs de sommation, tant qu’il y aura des régisseurs d’épices, tant qu’il y aura, oui, tant qu’il y aura des réviseurs de cartes, des ravisseurs de tartes, des rêvasseurs de tracts, des rivageurs de trac, des ravaleurs de crasse, des rumeureurs de vrac, des renâcleurs de parcs, des renardeurs de frasques, des répéteurs de crac, tant qu’il y aura, tant qu’il y aura des tenteurs d’intouchable, tant qu’il y aura des horizons pour l’immobile invoyeur, tant qu’il y aura des atmosphères à fouler pour l’inverseur de trapèze, tant qu’il y aura des translateuses de gigognes, tant qu’il y aura des égreneurs de couteaux, des effeuilleurs de briques pour sarcler le lustre et des affûteuses dans les graves, tant qu’il y aura des piqueurs de mou avec leurs crocs de papier, tant qu’il y aura des avaleurs de dévideurs et des taiseux de discoureurs, tant qu’il y aura des pourvoyeurs d’impourvisible aux ailes de vent léger, tant qu’il y aura des coinceurs à désencoiffer et des coiffés à désencogner, à mordre, tant qu’il y aura des messageurs d’impressions et des creuseurs de bitume, tant qu’il y aura des voltigeuses de moellons, tant qu’il y aura des éplumeuses de monuments à l’amorti des contrastes, tant qu’il y aura des lisseurs de façades et des gratteurs de frises, tant qu’il y aura des poseurs.

Mots-clés

ville  

3 Messages de forum

Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi