…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

AVERTISSEMENT :
Ce texte a été publié il y a longtemps, par conséquent, il commence à s'effacer. Les textes de plus de quatre ans sont presque illisibles. Prenez garde.
Voir la page vernis numérique pour en savoir plus sur cette patine numérique.

La fin du poivre

mise en ligne : lundi 10 juillet 2017

9 juillet 2017

Quel gouvernement interdira l’usage des armes non-létales comme les flashballs et assimilées, des lances à eaux, des gaz lacrymogènes ?

Quel gouvernement renoncera à la police, à l’armée, à la force ?

Quel gouvernement cessera de contraindre, de commander ?

Quel gouvernement renoncera ?

*

Relire La Crise qui ressort en beau petit format 10x15 le 11 octobre, et sera suivie de Je ne me souviens pas, chez Publie.net. L’occasion de constater que certains "la crise" sont oubliés, ce à quoi il font référence est une actualité d’époque tombée dans l’oubli. Je ne suis pas peu fier de cet effet tant il me rappelle celui de Je me souviens de Perec [1], à la différence qu’il écrivait sur des choses déjà périmées et avait donc prémédité cet effet, quand j’ai écrit certains fragments sur une permanence de la crise à partir d’éléments en direct, et l’effet de péremption est donc le bienvenu : l’actualité passe mais la crise reste. Quant à Je me souviens, je ne l’ai pas augmenté comme je le fais pour La crise à chaque réédition (ce sera la troisième), mais d’autres me viennent comme ça, qu’il faudrait écrire et accompagner d’autres encore.

Je ne me souviens pas du XXIIé siècle.

Je ne me souviens pas des bulles politiques.

Je ne me souviens pas des épreuves quotidiennes pour validation de vie.

Erratum : je ne me souviens pas de "Une banque, une armée, un parti, un média, un peuple !"

Je ne me souviens pas des start-up nations.

*

Quel peuple ?

[1] à propos, on lira cet article.

Mots-clés

écrire   politique   Asnières-sur-Seine  
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi