…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

C’est à nous

  • La disparition du pot de nutella

    3 décembre 2012
    Ce texte, qui fait partie de la série C’est à nous, est disponible en espagnol, traduit par Berta Cancela Díaz, chez Le Bateau, éditeur à Séville, dans un recueil Todo está perdido qui paraît le 4 (...)
  • Ça aussi est à nous

    19 mai 2011
    Les messages apparaissent, puis restent, avec indication du temps écoulé depuis qu’ils sont là. Qui a dit. Quoi. À qui. Sur quoi. La liste se décale vers le bas quand apparaissent de nouveaux mots. Et (...)
  • La juste voie

    2 octobre 2010
    Car il y a si peu de boutons pour tant d’actions. L’écran, petit, juste, brillant, lumineux, éclairant, à couleurs ou monochrome mais nous préférons les couleurs, affiche rien que l’utile en si peu (...)
  • Un délicieux avant

    7 avril 2010
    L’image montre une table dressée, nappe blanche brodée, sur laquelle une assiette est nette et brillante, garnie d’un plat luisant et coloré (le reste dans la perspective devient flou gris-blanc-beige (...)
  • Miracle d’une transformation

    29 mars 2010
    Car il suffit d’appuyer sur un bouton, ou d’en tourner un. Une soufflerie, lumineuse, se déclenche, le plateau où la nourriture est déposée tourne dans la lumière et il est possible, à travers une (...)
  • Le vrai repos

    27 mars 2010
    Beaucoup dépend des heures, beaucoup dépend d’un choix : car le bouton est dessus. Mais pas seulement, car nous savons. Nous savons ce que cela fait. Nous savons qu’il existe un espace et un temps où (...)
  • Tout un spectacle

    25 mars 2010
    La canette de coca-cola (ce mot pétille déjà en vous coca, avant de couler cola), lorsqu’on la décapsule (après le pschitt !, dégagement d’air comme du ténor qui se vocalise) en dégageant la languette (...)
  • L’enfance dans une cuillère

    18 mars 2010
    Le yaourt crème et confiture danone pose un dilemme, voire un trilemme, bref une situation insoluble qui ne trouvera solution que dans la consommation complète du phénomène ; et c’est le même (...)
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi